La fête des mères à travers le monde en 8 escales

Célébrée dans le monde entier, la fête des mères regorge de tradition et d’origines bien différentes. Pour certains, l’origine repose sur une démarche solidaire pour d’autres la religion ou encore l’histoire.

A travers cet article nous vous emmenons dans un voyage autour du monde à travers 8 escales pour vous faire découvrir des traditions venues d'ailleurs.

escale #1 

La fête des mères au Japon

 

On l'appelle haha no hi, ce qui signifie "le jour des mamans". A cette occasion, les mères se voient offrir des cadeaux et toujours un œillet rouge, symbole de douceur et de pureté.
Côté gastronomie, l’œuf est à l’honneur. On déguste l’omelette japonaise rectangulaire (tamagoyaki) et le flan aux œufs, généralement accompagné de crevette ou poulet (chawanmushi). La fête des mères au Japon a lieu le deuxième dimanche de mai. 

La fête des mères au Japon

escale #2

La fête des mères en Australie

En Australie on fête les mamans le deuxième dimanche de mai. Le peuple australien doit cette fête à une femme, originaire de la banlieue de Sydney. En 1924, Janet Hayden, rend hommage à des mères de familles abandonnées et sans ressources, prises en charge dans un foyer de Newington. Elle leur apporte de petits cadeaux pour égayer leur quotidien. L’idée lui vient alors d’étendre cette petite attention à toutes les mères d’Australie, c’est ainsi que la tradition s’est installée. Curieusement, les mères se voient offrir des chrysanthèmes ce jour-là. Pourquoi ? L’explication relève de la linguistique. Chrysanthemum, traduction anglaise de chrysanthème comporte « mum », « maman » dans la langue de Shakespeare.

Australie

escale #3

La fête des mères en Chine

 

Célébrée le second dimanche de mai, la fête des mères fut initialement instaurée pour fêter les mères défavorisées. Comme au Japon, les mères reçoivent des œillets rouges, mais la symbolique est autre, il s’agit de l’amour partagé. Mais depuis quelques années, des érudits chinois plaident pour que la fête soit déplacée le jour de l'anniversaire de la célèbre mère du philosophe Mencius (Mèng Zǐ), et que l'œillet soit remplacé par le lys, fleur que les mères plantaient dans l'ancien temps lorsqu'un enfant quittait la maison. En Chine, « Offrir le bonheur aux vieilles gens » est l'un des canons du confucianisme et une attitude conséquente imprègne le mode de vie de toute une nation. La piété filiale, ou hsiao, est la première vertu de cette éthique. 

La grande muraille de Chine

escale #4

La fête des mères en Ethiopie

Le Festival Antrosht, qui marque la fin de la saison des pluies (généralement à l’automne) est l’occasion de célébrer les mamans. La tradition veut que les filles apportent des légumes, du beurre, des épices et du fromage tandis que les fils se chargent de diverses viandes telles que l'agneau ou le bœuf. Le tout est cuisiné  dans le plat traditionnel éthiopien : le hasch. Après la ripaille, la famille chante et danse.

La fête des mères en Ethiopie

escale #5

La fête des mères au Royaume-Uni

Le Mothering Sunday y est fêté le quatrième dimanche de Carême, c’est-à-dire généralement à la mi-mars. C'est vers 1600, que cette date fut déclarée Mothering Sunday, jour de congé accordé aux domestiques pour passer du temps auprès de leur famille. La coutume veut toujours que les filles offrent à leurs mamans un gâteau appelé « Simnel cake », à base de pâte d’amande et de fruits secs. Les garçons, eux, ne manqueront pas de leur offrir un bouquet de fleurs ! La tradition remonte à au moins 400 ans, lorsque de nombreux enfants quittaient la maison pour travailler comme domestiques. Ce dimanche spécial marquait un jour de congé pour que les jeunes ouvriers visitent leurs familles.

La fête des mères au Royaume-Uni

escale #6

La fête des mères au Népal

Matatirtha Aunsi est un festival d'une journée au Népal. Cette journée est célébrée pour honorer les mères et la maternité. Ce jour-là, les gens offrent des bonbons, des vêtements et d'autres cadeaux à leurs mères. Selon la tradition hindoue, le festival est célébré au moment de la nouvelle lune qui tombe au mois de Baisakh selon le calendrier lunaire (le 11 mai en 2021). Le jour de la fête des mères on célèbre également les mères disparues en faisant un pèlerinage à l'étang de Mata Tirtha.

On dit que ceux qui prennent un bain sacré à Mata Tirtha et offrent du tarpan (les mets préférés des défuntes),  aident leur mère à atteindre le salut et apportent la prospérité à la famille. 

La fête des mères au Népal

escale #7

La fête des mères en Yougoslavie

 

La Yougoslavie fête les mères pendant trois jours de célébration. Elle a lieu au cours du mois de décembre et fait partie d’une série de jours fériés incluant notamment la fête des enfants et celles des pères. 3 dimanches consécutifs et des kilomètres de cordes pour célébrer les mères, les enfants et les pères. Les enfants sont attachés entre eux et doivent promettre de bien se tenir pour être libérés. Le jour des mères, c’est elles qui sont ligotées. Elles ne seront libérées que contre des friandises données aux enfants. Les papas, attachés avec une corde, seront délivrés contre des cadeaux de noël. 

La fête des mères en Yougoslavie

escale #8

La fête des mères au Mexique

 

Depuis 1922, la fête des mères se célèbre le 10 mai, quel que soit le jour. C'est la deuxième fête la plus importante pour les Mexicains après Noël. Célébrer les mères en chanson est une tradition.  

Les enfants rejoignent souvent des groupes de mariachis pour jouer des chansons comme «Las Mañanitas» et «Amor de Madre» ( L'amour d'une mère). Dans les zones rurales, ces sérénades peuvent avoir lieu juste devant le domicile. Dans les villes, les mariachis se produisent dans les restaurants où la famille partage un repas de fête.

La fête des mères au Mexique